Accès direct au contenu principalVous êtes actuellement en mode textuel : Retour au mode visuel

Accès direct au menu principal

Les principes d’actions

Mode textuel Imprimer Taille du texte A+ A-
Vous êtes ici Accueil > PEP 01 AIN > Les principes d’actions

Présentation

Les PEP 01 s’inscrivent dans les 4 principes qui guident l’action du mouvement PEP

depuis ses origines :

  1. Le respect des principes laïques, la promotion des citoyens et des valeurs de la République.
  1. Des actions en complément des missions du service public, notamment de l’Éducation Nationale, et au carrefour des secteurs de la santé et de l’action sociale.
  1. La dimension sociale  : aider les plus défavorisés dans une démarche d’autonomisation.
  1. La fonction éducative  : développer l’esprit de solidarité chez les jeunes, tendre à leur autonomie.
  1. inclusion dans la société.

La solidarité au service de l’insertion

« La solidarité est le principe fondamental des PEP. Elle concerne les enfants, les jeunes et le cas échéant les adultes tout particulièrement ceux victimes de la pauvreté, de l’exclusion sociale ou en situation de handicap ».

Le principe d’appartenance

Notre action s’adresse prioritairement aux enfants et aux jeunes qui sont confiés à nos établissements ou que nous aidons dans nos services. A travers notre service solidarité, notre Service d’Assistance Pédagogique à Domicile aux élèves malades (SAPAD), nos établissements médico-sociaux, nous oeuvrons pour intégrer les enfants en situation de handicap à l’école, pour intégrer les personnes en situation de handicap dans notre société. On mesure cependant tous les obstacles qui restent à surmonter.

Si on demande qu’une personne en situation de handicap soit intégrée, c’est qu’on présuppose qu’elle est, en premier lieu, pour le moins à l’extérieur, voire exclue du monde qu’elle veut rejoindre. Il nous faut maintenant partir d’un point de vue différent : la personne en situation de handicap appartient à notre société, a les mêmes droits et devoirs que tous. Et c’est cette appartenance pleine et entière à la société des hommes que nous demandons pour les personnes en situation de handicap. Cette appartenance garantit de fait l’égalité des droits, des chances, le plein exercice et sa participation à la société comme n’importe quel individu.

Au-delà de notre action en faveur de l’intégration scolaire ou de l’insertion professionnelle, nous devons donc par de multiples actions d’accompagnement tant de l’enfant que de sa famille mettre en œuvre une véritable reconnaissance du principe d’appartenance en nous appuyant sur les principes suivants :

  • le respect des différences et de la dignité des individus
  • la lutte contre toutes formes de discrimination, d’exclusion et d’intolérance
  • la lutte contre l’effet « ghetto » des structures dites adaptées.
  • Une action solidaire tournée vers l’insertion et l’inclusion

Aider nos usagers à trouver leur place dans la société, à avoir un métier, et à trouver un emploi, aider tout enfant ou adolescent, quel qu’il soit, à avoir accès à l’école sont les fondements de notre action.Mais cette action doit aussi mieux prendre en compte la complexité des situations individuelles, les mutations d’une société tournée vers l’individualisme et le libéralisme économique.

C’est pourquoi notre action s’appuyant sur le principe d’appartenance, doit aller au-delà de la simple aide matérielle ou de la prise en charge institutionnelle

A travers notre action éducative, nos actions d’accompagnement dans le cadre de projets individualisés, nous devons permettre aux jeunes qui nous sont confiés d’aller vers une insertion scolaire, professionnelle ou sociale réussie dans une société que nous souhaitons plus juste et plus solidaire.

En complémentarité du service public d’éducation, facteur de citoyenneté, notre volonté est d’agir de façon innovante pour répondre aux besoins durables ou ponctuels des enfants, des jeunes et de leur famille. Même si nous ne couvrons pas aujourd’hui tous les champs de

l’insertion, sa compétence dans le domaine de l’insertion scolaire et professionnelle.

Haut de page